Mylène Lapierre, membre en vedette février 2018!

Mylène Lapierre est tombée dans la marmite de la périnatalité quand elle était une jeune adulte. Avec un premier accouchement en maison de naissance à 18 ans, elle a vite compris la force, la vulnérabilité, la solitude et le sentiment d’accomplissement que peut nous faire vivre un accouchement. Maintenant avec 2 autres enfants, une carrière et des études supérieures, rien ne semble arrêter Mylène.

Avant d’être accompagnante à la naissance, elle travaillait (et travaille toujours à ses heures) en théâtre musical, c’est d’ailleurs une de ses collègues de l’époque qui la guida vers le métier d’accompagnante. Elle se lança par la suite dans des études au feu CÉMA, pour ensuite étudier les connaissances de Julie Bonapace et Bernadette De Gasquet. Quel plaisir que de découvrir une façon d’offrir un support émotif, une possibilité d’agir face à la douleur de l’autre! C’est justement ce qui lui avait manqué lors de son premier accouchement. Elle offre maintenant de la chaleur et de la présence à ses femmes qui tendent les mains vers elle.

Mylène est une femme qui se tient en forme, qui possède une bonne force physique et elle la met en application lors de ses accompagnements. Les suspensions font beaucoup partie de sa pratique ainsi que les diverses manipulations du corps qui favorisent la descente du bébé.

Fière membre de l’AQAN depuis le tout début, Mylène était présente aux réunions qui ont amorcées la naissance de notre association. Elle est présente à toutes les AGA et participe aussi bénévolement au sein du comité de formation de l’AQAN. Pour un métier qui est encore peu connu, l’accompagnement à la naissance au Québec doit profiter de la présence d’une association professionnelle pour tisser des liens serrés avec le corps médical et le public, c’est entre autre pourquoi Mylène travaille de cœur avec nous pour voir notre association s’élever un peu plus à chaque année.

Il est dur de ne pas être inspirée quand on la regarde se lancer dans ses études, à pieds joints. Au moment de la rédaction de cet article, elle préparait ses demandes de doctorat en psychologie et avait fait des demandes pour être accepté en médecine. Je pense qu’on peut se dire franchement qu’il nous ferait tous plaisir de savoir qu’une femme comme Mylène travaille à faire changer les naissances, en portant le sarrau. Parce que ce n’est pas simple d’entreprendre des études si prenantes, le faire en portant aussi le chapeau de mère de 3 garçons et d’un dalmatien, tout en participant également à l’entreprise de traiteur de son conjoint, évoque une soif d’apprendre et d’agir impressionnante.

Avec tout ce mouvement, ce train qui fonce vers des sommets toujours plus hauts, on penserait rencontrer une personne essoufflée, pressée, mais non. C’est avec une voix toute douce et mélodique que Mylène parle et c’est avec une vraie présence qu’elle écoute. Elle sait prendre le temps d’aller à la rencontre de ses clients et prend plaisir à trouver la solution adéquate pour tous. En période postnatale, elle souhaite faire sentir aux parents qu’ils sont les mieux placés pour savoir ce qui est bon pour leur enfant, que ce sont eux qui le connaisse le plus. L’allaitement est vu comme une relation, ce qui aide à comprendre ses hauts et ses bas par la suite.

Mylène Lapierre travaille comme accompagnante partout dans le Grand Montréal mais plus spécifiquement dans les quartiers Rosemont/Petite-Patrie, Villeray et le Plateau Mont-Royal.

Vous pouvez la rejoindre à partir de son profil sur le site de l’AQAN, sa page Facebook, à La Source en Soi et à cette adresse mylenelapierre@videotron.ca

Camille Maheu
AQAN

Save

<

Save

Save

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.